Rechercher

Le leadership, la notion de dominance, de respect, comment s'y retrouver ? (3/3)

Le leadership



La notion de leader est à mon sens la notion la plus controversée.


Dans les faits à l'état naturel qu'en est il ?


Dans un groupe de chevaux du type harem, c'est-à-dire avec un étalon pour une à trois juments (rarement plus), le rôle de l'étalon a avant tout un rôle de protection. Il va effectuer ce qu'on appelle des comportements de "conduite" afin de rassembler ses juments et poulains pour les éloigner du danger. C'est la seule façon avérée qu'à l'étalon de diriger son harem.

Certains éthologues semblent aussi observer des individus qui pourraient initier un mouvement du groupe. Ces s'individus seraient donc apparentés à des leaders, car ils n'utilisent pas la force comme un dominant mais plutôt leur charisme semblerait-il.


Cependant, depuis quelques années cette théorie est controversée. Il a bien des mouvements de groupe avec un cheval à sa tête mais cela pourrait aussi être décision collective. D'autant plus que l'individu à la tête n'est parfois pas toujours le même.

Je pense que pour le moment il ne faut pas s'avancer sur la présence d'un leader avéré dans chaque groupe de chevaux, mais préférer observer la cohésion de groupe.


MAIS, car oui il y a un mais, pour moi cette notion n'est pas à jeter à la poubelle.

Comme pour la notion de respect, c'est un concept humain qui peut aider les cavaliers à mieux agir avec leurs chevaux.

Comme je l'expliquais précédemment le leader est quelqu'un de charismatique, qu'on a envie de suivre et d'écouter. C'est quelqu'un de sûr de lui, qui semble nous protéger et qui nous montre la bonne marche à suivre.

Les chevaux vivent en groupe, ils n'aiment pas vivre seul et prendre des décisions seul, ils aiment cette cohésion d'équipe. On dit parfois que ce sont des suiveurs, même si je n'aime pas trop ce raccourci il faut avouer que cela aide à la compréhension.

Un bon leader humain, sera donc quelqu'un qui incarne le calme, la confiance en soi et donc qu'on a envie de suivre naturellement.

On a tous eu ce professeur de physique-chimie qui nous hurlait dessus parce qu'on ne comprenait pas le monde étrange de la physique quantique. Aviez-vous envie d'apprendre ? Non mais parfois vous le faisiez par peur et aujourd'hui vous souvenez-vous de ses leçons ? Non.

Alors maintenant souvenez-vous de ce professeur d'histoire absolument passionnant, qui aimait son métier plus que tout, qui vous encourageait au moindre petit progrès. Mais surtout qui prenait la vie avec légèreté et qui plaisantait tout le temps ? Maintenant même si vous ne vous souvenez pas de tous ses cours, je suis certaine qu'il y a certains chapitre que vous pouvez encore me raconter sur le bout des doigts.

La différence entre ces deux professeurs est leur façon de transmettre. Mettre la pression à un élève pour qu'il apprenne une leçon est contre-productif. Alors que l'encourager à chaque petit progrès le valoriser et lui donne l'envie d'apprendre permet à tous d'apprendre n'importe quoi.




Vous êtes le professeur de votre cheval.


Donc pour conclure sur cette notion de leader avec des exemples concrets.

Lorsque vous cherchez à enseigner quelque chose à votre cheval pour moi il y a 3 points essentiels.

  • La préparation. Il est important de se poser les bonnes questions : comment je vais apprendre le déplacement latéral à mon cheval ? Avec quel signal ? Quel est le mouvement ? Déplacement des épaules puis des hanches donc je commence par lui apprendre ces deux mouvements (encore une fois comment ? ) puis je les associe etc...

  • Soyez intéressant et récompensez chaque effort. Ne soyez pas égocentrique et ne pensez pas que votre cheval est absolument ravi de faire des pirouettes au galop au lieu d'aller brouter tranquille avec ses copains. Faites en dix tonnes s'il le faut mais aillez l'énergie adéquate et surtout rendez-lui l'apprentissage ludique tout en alternant avec des choses plus fun que votre cheval apprécie. (souvenez-vous de ce professeur qui bougeait partout et faisait des blagues tout le temps !) .

  • Soyez sûr de vous et aillez l'envie de lui apprendre. Même si vous n'êtes pas sûr de votre façon de faire, faites semblant. N'oubliez pas non plus de vous amuser, si vous aller à la carrière à reculons parce que vous n'aimez pas l'exercice que vous avez prévu, n'y allez pas.

Essayez, échouez et apprenez.

11 vues

Posts récents

Voir tout

©2018 by Libre Harmonie. 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now