Rechercher

Le leadership, la notion de dominance, de respect, comment s'y retrouver ? (2/3)

Le respect


La notion de respect a été utilisée à tort et à travers pour ensuite être jetée au diable.


Lorsque la notion de dominance est apparue, on a aussi beaucoup entendu parler de respect. "Montre lui qui est le chef" et "Fais toi respecter" se faisaient la courses à l'expression qui sera la plus utilisée.

Mais le respect qu'est-ce que c'est ?


Sentiment qui porte à accorder à quelqu'un de la considération en raison de la valeur qu'on lui reconnaît, en raison de son âge, sa position sociale, sa valeur morale ou intellectuelle.

Ainsi dans notre société, c'est comme ça que nous venons à respecter nos aînés par exemple ou ceux qui ont un plus haut rang hiérarchique (enfin pour la plupart mais ce n'est pas le début). En revanche nous avons vu précédemment que la seule véritable hiérarchie ( connue) chez les chevaux était pour l'accès aux ressources. Ils respectent donc l'ordre hiérarchique pour l'accès à ces ressources mais sinon ils n'ont pas réellement besoin de ce respect par rang.

Pourtant lorsque l'on observe un groupe stable de chevaux, on remarque qu'il y a très très peu de violence, que toutes les actions, les déplacements et les communications se font dans un grand calme évident. Il n'y a donc pas un individu plus respecté qu'un autre, mais un fonctionnement serein qui ne nécessite pas d'agression.

La notion de respect comme nous la connaissons, c'est-à-dire avoir un ton, une attitude et un langage en adéquation avec la personne à qui nous nous adressons, n'existe donc pas vraiment chez les chevaux. Ils communiquent toujours de la même manière, subtilement (lèvres pincées, oreilles en arrière, regard dur etc.) et si le message ne passe pas ils deviennent simplement plus clairs (coup de pied etc.). Cependant pour l'accès aux ressources ils vont bien entendus ne pas chercher à "dépasser" un individu dont ils sont soumis.


Mais alors pourquoi j'utilise cette notion si elle n'existe pas ?


Pour moi c'est une notion très parlante pour les humains. J'aime parler de respect mutuel mais qui sera différent d'un point de vue cheval et d'un point de vue humain. Pour le cheval il s'agit d'instaurer des règles de base que nous appelons (à tort respect). Le cheval ne doit pas bousculer, ne doit pas taper et mordre. Ces trois règles de base sont indispensables pour la sécurité. Nous avons vu précédemment que le cheval avait totalement conscience que nous n'étions pas un cheval et il a été démontré que les animaux étaient capables d'inventer un nouveau langage pour se faire comprendre. Ainsi le cheval doit trouver un autre moyen de communiquer (bien entendu ce n'est pas pour ça qu'il faut abuser et pousser un cheval à bout sans l'écouter.).

Maintenant du point de vue humain c'est plus large, c'est surtout un respect de l'intégrité physique et moral du cheval mais aussi un respect de tout ce qu'il donne pour nous. Je vois trop souvent des cavaliers qui montent à cheval pendant 1h et après la séance ne passent qu'à peine 5 min avec leur monture simplement pour enlever le matériel. Le cheval nous offre son temps, c'est à nous de l'en remercier. Attention je ne parle pas forcément de brosser son cheval pendant 1h (beaucoup de chevaux n'en sont pas friands), mais je parle aussi de lui faire des massages, de l'emmener brouter dans un nouvel endroit (et pas seulement 2 min parce qu'on a hâte de rentrer chez nous prendre une douche). Le respect de son cheval c'est aussi apprendre à connaitre ses goûts par exemple. Le mien déteste être brossé, c'est comme ça il est très sensible et n'est pas patient mais je sais qu'il adore brouter au moulin où l'herbe y est particulièrement grasse. Alors certes c'est à 15 min de marche dans la forêt, qu'après une bonne journée je n'ai pas toujours le courage de monter cette côte mais voir son expression tout excitée lorsqu'il comprend que nous allons le bas, cela vaut tous les sacrifices.

Enfin j'aimerais souligner une chose simple et logique mais trop souvent oubliée.

Soyez doux avec vos chevaux.

À certains endroits de leur corps ils ont la peau en plus fine et donc sensible que nous. Alors s'il vous plaît, faites attention à vos gestes lorsque vous brossez notamment. Je vois trop de cavaliers "taper" leur cheval avec leur brosse sans le vouloir mais uniquement parce qu'il la pose trop vite sur le corps de leur monture. Ou bien certains qui lancent la têtière par-dessus la tête, ou qui laissent tomber la sangle qui vient ensuite taper les tendons. Enfin ce qui m’horripile le plus : ceux qui brossent frénétiquement la tête, qui plissent les yeux à cause de la poussière et qu'il pourtant ne remarquent pas qu'ils envoient la poussière dans les yeux de leur cheval... Pourtant il suffit de lui couvrir l'oeil 1 min pour éviter cet inconfort. Oui ce ne sont "que" des inconforts. Des petits gestes irréfléchis et habituels car le cheval n'a pas l'habitude de nous dire ce qu'il peut supporter, c'est un être silencieux et qui pardonne.

N'abusez pas de sa patience et faites attentions au moindre de vos geste.


Soyez dans une recherche constante d'un équilibre entre votre bien être et le sien. Une balade à pied est pour moi le meilleur exemple de partage et de respect !

69 vues

Posts récents

Voir tout

©2018 by Libre Harmonie. 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now